Tout le monde se souvient de Sadako, la fameuse revenante du film d’horreur The Ring ? Alors vous vous rappelez sans doute de la peur qu’elle inspire, et pourrez sans nul doute comprendre les camarades de notre héroïne, Sawako Kuronuma.

Surnommée « Sadako » depuis son enfance, Sawako a toujours été mise à l’écart des autres de par son apparence très ressemblante à celle de la dite revenante, et de son regard non avenant. Sauf qu’en réalité la jeune fille est tout sauf effrayante. Discrète et très maladroite, Sawako a surtout du mal à s’exprimer. Son manque évident de sociabilité l’empêche de faire connaissance avec ses camarades qui s’apercevraient pourtant qu’elle n’est pas la jeune fille prête à les maudire qu’ils imaginent. Pour autant, Sawako ne s’en formalise pas, et vit son petit train-train quotidien de son côté : arroser les plantes, effacer le tableau et s’efforcer d’être utile à tout le monde.

Jusqu’au jour où la jeune fille fait la connaissance de Kazehaya Shôta, un jeune garçon qui semble être son opposé : plein d’entrain, entouré d’amis, franc et direct. À son contact et grâce à l’intérêt qu’il lui porte, Sawako commence à changer petit à petit. Son monde s’élargit et c’est le début d’une vie palpitante pour la jeune fille qui apprendra chaque jour les petits bonheurs qu’une vie normale peut apporter.

Une histoire pleine de fraîcheur, de moments aussi attendrissants que drôles, et beaucoup d’émotion. On passe de bons moments, on sourit à pleine dents, on rigole même, et on ne peut s’empêcher d’encourager Sawako de tout son cœur. Une histoire à ne pas louper !

Si vous avez aimé, lisez aussi : Tsubaki Love chez Pika et The Gentlemen’s Alliance Cross chez Kana.

par Anaïs – BD-World Waterloo