Comme tous titres que l’on espère avec impatience, c’est avec envie mais appréhension que l’on ouvre le volume tant attendu… Une fois n’est pas coutume, on peut avouer avec plaisir que cet opus est à la hauteur de nos espoirs.

En effet, Guarnido nous éblouis à nouveau par sa maîtrise du dessin, du rythme et du cadrage. Il nous ravis par sa mise en couleur directe et par des pages dont la beauté sont à couper le souffle…

Les ambiances feutrées, musicales, ou festives sont rendues avec efficacité et brio, tandis que le scénariste Canales nous offre une intrigue bien ficelée, complexe et attractive.

Si vous avez aimé, lisez aussi :
Jazz Maynard