On suit l’interrogatoire par 2 policiers chevronnés, de ce personnage ‘Grasse Carcasse’; ils doivent le ménager car il ne doit pas s’enfermer dans un mutisme, et il faut qu’il avoue son crime…

D’une force graphique et narrative impressionnante !
Dur mais poète, Manu Larcenet nous offre un roman graphique tout en contemplation et noir & blanc… Terrible !

Le scénario, plus que bien ficelé, et le découpage dynamique apporte à la fois de l’action, un rythme soutenu et une approche psychologique intéressante.

Décidément l’école espagnole innove encore et s’approprie le 9ème art avec grand talent !

Si vous avez aimé, lisez aussi :
Combat Ordinaire (même auteur, même éditeur)
Je ne mourrai pas Gibier (Alfred chez Delcourt)
Pourquoi j’ai tué Pierre (Alfred chez Delcourt)